A+ A A-

Des théologiens appellent à réformer l’Église

mariage des prêtresConstance de Buor - publié le 10/02/2011

Afin de répondre à « une crise sans précédent » au sein de l’Église catholique, un texte propose notamment d’autoriser l’ordination des hommes mariés.

Un an après la déflagration des révélations de pédophilie dans l’Église allemande, 143 théologiens et théologiennes d’Allemagne, de Suisse et d’Autriche viennent de publier un document appelant à réformer lar­gement l’institution catholique. De nombreux fidèles ont quitté l’Église catholique, la « crise sans précédent » appelle « un nouveau départ », argumentent les signataires, à huit mois de la visite de Benoît XVI dans le pays.

 

Au sommaire de ce document intitulé Église 2011, un renouveau indispen­sable : l’accès des femmes à des ministères ecclésiaux (pas forcément la prêtrise, mais des missions confiées par l’évêque) et l’ordination des hommes mariés. Sur ce point, le manifeste fait écho à l’appel lancé aux évêques, en janvier, par des responsables de la CDU : l’Union chrétienne-démocrate y demandait à l’Église de rompre avec l’obligation du célibat sacerdotal pour pallier la pénurie de prêtres.
Le texte des théologiens, paru le 4 février dernier, appelle aussi à une participation des fidèles aux nomi­nations des curés de paroisse et des évêques. Sur le terrain de la morale et de la sexualité, il estime que « la haute considération de l’Église à l’égard du mariage religieux et du célibat (…) ne doit pas conduire à l’exclusion de ceux qui vivent de façon responsable l’amour, la fidélité, le respect mutuel au sein d’un couple homosexuel ou divorcé-remarié ». Ce qui signifie que ces derniers devraient avoir accès aux sacrements.

La Conférence des évêques d’Alle­magne a reçu comme "un signal positif" le fait que les théologiens veuillent "participer au dialogue sur l’avenir de la foi et de l’Église". Mais leur déclaration "entre en tension avec des convictions théologiques et des définitions ecclésiales fortement contraignantes", affirment les évêques, qui entendent eux-mêmes faire lors de leur assemblée, fin mars, "des propositions stimulantes".

> DOCUMENT - Le texte des théologiens (traduction française )