A+ A A-

Regard sur...

Où donc est née la Vierge Marie ?

 Où donc est née la Vierge Marie ? 

La fête de la Nativité de Marie est l'une des vingt fêtes mariales du calendrier liturgique catholique. Elle a été fixée au 8 septembre, aussi bien dans les Églises orientales qu'occidentales.

Le Nouveau Testament ne dit rien du lieu ni de la date, ni des conditions de naissance de la mère de Jésus. Il ne dit rien, non plus, sur les parents de Marie, sur leurs noms et sur leur statut social. Curieusement, c'est un écrit apocryphe du IIème siècle, rejeté du canon des Écritures par l'Église : le Protévangile de Jacques, qui a servi de base à la construction d'une histoire de la Vierge Marie et qui a conduit à l'institution de cette fête. Selon ce texte, les parents de Marie s'appelaient Joachim et Anne. Anne était stérile, et Joachim en était très affligé. Il se retira quarante jours au désert pour prier et jeûner. Un ange vint alors annoncer, à Anne d'abord, à Joachim ensuite, qu'ils auraient un enfant. D'autres apocryphes (dont l'Évangile de la nativité de Marie) affirment que Joachim et Anne étaient tous les deux de la tribu de Juda et, surtout, de la descendance du roi David.

Lire la suite : Où donc est née la Vierge Marie ?

DIACONIA 2013 : « Servons la fraternité »

koupelaCette démarche, lancée par l'Eglise de France en janvier 2011, a pour but d'appeler les communautés à vivre davantage dans la réciprocité « la fraternité et l'espérance avec les personnes en situation de fragilité, proches ou lointaines, à travers des initiatives concrètes et adaptées ».

Nous avons besoin d'entendre ce que vivent les gens et de nous engager dans le combat nécessaire pour que le monde devienne meilleur. La dimension diaconale de l'Eglise implique donc des gestes de solidarité révélant l'amour du Christ pour les hommes. Parmi les diverses attentes, plusieurs priorités sont repérées : l'accueil, l'écoute, la visite et le partage.

Au niveau de chaque paroisse il est proposé de réaliser un «Livre des merveilles et des fragilités» témoignant des situations de précarité rencontrées et des réponses qui ont été apportées, ou en cours de réalisation. Pour réaliser ce «Livre des merveilles et des fragilités», un classeur sera disposé au fond de l'église présentant cinq catégories d'actions, permettant à celles et à ceux qui le souhaitent, d'apporter en quelques mots un témoignage de ce qui a été réalisé, seul ou avec d'autres, au cours des mois précédents. Ces témoignages devront, bien entendu, être rédigés sans préciser nominativement les personnes et / ou les organismes concernés. Ils seront l'expression, chacun à sa façon, du «cœur qui bat» de notre communauté.

Henri ROTH

La traversée

latraverseeJamais probablement le diocèse de Lyon n'avait organisé un spectacle d'une telle envergure !

A l'occasion du 50ème anniversaire du concile Vatican II, plus de 250 professionnels et amateurs, provenant d'une quarantaine de paroisses, mettent en commun leurs talents pour produire le spectacle vivant « La Traversée », nécessitant deux ans de travail technique et artistique.

130 acteurs et 70 choristes, mis en scène par Marie-Cécile du Manoir, vous embarqueront dans l'épopée d'un petit peuple qui quitte un pays déshumanisé, où les hommes ne communiquent plus que par sms, réseaux internet ... Il se lance alors dans un voyage initiatique, traversant mer et désert, en quête d’un vrai bonheur. Chaque épreuve l’amène à résister, espérer dans l’adversité, accueillir, rendre la justice, pardonner.

Lire la suite : La traversée

Comment vivre aujourd’hui de la dynamique du Concile Vatican II ?

Lors de la réunion plénière du 31 janvier de la Conférence Catholique des Baptisés de Lyon, le Père Vincent Féroldi, dans son intervention sur le thème ci-dessus, nous invitait à faire fonctionner nos neurones dans l’Espérance, pour que l’impensable devienne pensable au sein de notre Eglise. Agir par nous-mêmes, toujours membres de l’Eglise, mais autonomes et responsables. Lire la suite : Comment vivre aujourd’hui de la dynamique du Concile Vatican II ?

Concert Ensemble Polyphonique Lyonnais à Ainay

2011.06_concert_EPLJe porte ici à votre connaissance la tenue toute prochaine de 3 auditions d'un concert choral de l'Ensemble Polyphonique Lyonnais (aussi connu comme ancienne chorale de la paroisse de la Rédemption à Lyon 6°) dans lequel je chante baryton. Il donnera l'oeuvre intégrale du "Messie" de G.F. Haêndel, soit 25 choeurs accompagnés par orchestre baroque , les mardi 24, jeudi 26 et dimanche 29 Mai prochains, en la basilique d'Ainay. C'est une oeuvre superbe de 2h 30, en particulier par son mythique Alleluia, qui plonge les anglais de Westminster, se levant dès ses premières mesures, dans une grande émotion.

Le bulletin d'obtention de billets par correspondance est ici joint. Je dispose encore de quelques billets au prix de faveur de 18 €, petite économie par rapport au prix à l'entrée d'Ainay. Je me débrouillerai pour vous les faire vite parvenir si vous optez pour votre venue, si vous me communiquez votre adresse postale.
Jacques GARCIN