A+ A A-

Guerre en Syrie Drame au Liban

Nous vous communiquons ci-dessous la lettre du Père Michel Naffah, en date du 1er août 2013, qui fait part au Père Pierre Willermoz de ce que le peuple libanais est en train de vivre par suite de l'afflux massif des réfugiés syriens au Liban.

Extrait de la lettre du Père Michel Naffah

 

Bonjour Pierre,

 

Je voudrais tout d'abord te remercier pour l'accueil fraternel que tu m'as réservé à Cuire lors de mon dernier séjour à Lyon : participation aux célébrations dominicales, rencontres amicales et retrouvailles avec des frères, tout cela m'a apporté beaucoup de joie et de bonheur.

Cher ami, la guerre et les événements de Syrie ont fait jusqu'à présent 98 600 morts et 6 millions de réfugiés qui, pour fuir la violence et les combats, trouvent refuge dans les pays limitrophes : la Turquie, la Jordanie, l'Irak et le Liban qui accueille à lui seul 1 million de réfugiés de toutes confessions et de tous âges sur une population de 4 millions d’habitants pour une superficie de 10 542 km2 ! [1]

Certains, par le biais de l'ONU ou des ambassades, essayent d'immigrer et de fuir vers l'Europe ou les Amériques, mais la plupart d'entre eux et en grande partie, attendent sur place l'arrivée de la paix qui tarde à venir afin de rentrer chez eux. Cette attente se fait dans des conditions très difficiles ! Des familles ont tout perdu et n'ont plus rien pour survivre. Les organisations internationales essayent d'apporter des secours, mais cela n'empêche pas que beaucoup d'entre eux, et surtout les chrétiens, restent dans le besoin et frappent à la porte de l'Eglise pour demander aide et soutien. Le centre social Caritas de notre paroisse, dont je suis l'aumônier, essaye par ses moyens modestes, de soulager ces populations en leur apportant le minimum : médicaments, vêtements, nourriture, soutien scolaire etc... Nous sommes mobilisés, à l'image du bon samaritain et malgré nos faibles moyens, pour venir en aide à nos frères en difficulté.

Si les paroissiens de Cuire peuvent et souhaitent participer à notre action humanitaire locale, merci d'avance pour votre don…

 

NB : Tout récemment, dans son numéro du 17 octobre 2013, le journal La Croix a réservé deux pages entières au sujet de l'accueil des réfugiés syriens au Liban. Le reportage rappelle les principaux faits relatés dans la lettre du Père Naffah ; seul a pu varier le nombre de réfugiés accueillis, au Liban comme dans les autres pays voisins de la Syrie.

 

Notre avis :

Lors de la dernière rencontre du 11 octobre, l'Equipe d'Animation Pastorale a souhaité faire part de l'appel du Père Naffah, compte tenu de la situation dramatique que vit le peuple libanais.

Afin de manifester notre soutien fraternel à l'action du Père Naffah, dans le cadre de sa paroisse, il nous a semblé nécessaire d'envisager une aide spécifique sous forme d'une quête, durant le temps de Noël.

 

« Si nous voulons tenir, c'est tous pour tous » affirme un autre prêtre libanais, le P. Nasrallah, dans La Croix.



[1] A titre de comparaison, Rhône-Alpes : 43 700 km2 - 6,3 millions d'habitants en 2011.