A+ A A-

Histoire de la paroisse St Côme St Damien

I. Situation géographique et origines historiques :

La paroisse Saint Côme et Saint Damien est située dans le diocèse de Lyon dans la très proche banlieue de Lyon, limitée à l'ouest par la Saône et à l'Est par les pentes de la Croix-Rousse, se prolongeant vers le Nord. La paroisse est donc constituée d'une bande de terre assez plate longeant la Saône sur 3000 mètres et large parfois et au maximum de 600 mètres. Au Nord et au Sud cette plaine est limitée par deux éperons rocheux laissant le passage d'une voirie et d'une berge étroite l'ancien chemin de halage.

Une petite partie de la paroisse est située sur la commune de Lyon et la plus grande partie sur la commune de Caluire et Cuire. Ce faubourg de Caluire porte précisément le nom de Cuire et cela d'avant le 12ème siècle. Jusqu'à la Révolution, Cuire était une commune et avait un faubourg, sur le plateau dénommé Caluire. Après 1795, Caluire s'est grandement développé est devenue une Commune tandis que Cuire avec sa superficie de 2 Km² est devenu un faubourg.

II. La Création de la paroisse :

Comme toutes les grandes villes, Lyon a connu, depuis 1950, une extension rapide de ses quartiers périphériques. Pour assurer la vie religieuse de ces nouvelles couches de population, le Diocèse dut bientôt envisager la création de nombreuses paroisses nouvelles.

En 1959, la paroisse de Cuire comptait près de six mille habitants. Sa contexture géographique (Cuire-le-haut, sa plus grande section, avec l'église paroissiale, sur le plateau de la Croix-Rousse, Cuire-le Bas, allongé le log de la Saône ; l'une et l'autre partie étant fortement séparées par une véritable falaise), et l'accroissement démographique de cette région invitèrent Monseigneur Dupuy, alors évêque auxiliaire de Lyon et chargé de ce problème des paroisses nouvelles, à envisager l'implantation d'un nouveau lieu de culte à Cuire-le-Bas. Sur les indications de l'Abbé Bourg, curé de Cuire, un terrain situé en plein centre du quartier fut acheté par le Diocèse.

église Saint Côme et Saint Damien de Caluire et Cuire
Ce fut alors que l'évêque me demanda de prendre en charge la responsabilité de la mise sur pied de la paroisse future. Ancien médecin, et resté de cœur très attaché à cette profession, tout naturellement je désirais associer le Corps Médical à cet effort. Cette église, avance, fut dédiée à Saints Côme et Damien. Une large souscription fut ouverte auprès des médecins, chirurgiens et pharmaciens.
Par un pur hasard (mieux : par une délicatesse de la Providence), le chantier fut ouvert le 28 septembre 1961, le lendemain de la fête de nos saints Patrons. En moins d'un an, tout le gros œuvre en fut achevé.
Un tiers des dépenses fut couvert par les ressources locales et par celles provenant des paroisses marraines (Cuire et Saint-Charles-de-Serin), le second tiers vient des souscriptions du Corps Médical, le dernier tiers de dons divers.

Le 7 octobre 1962, Monseigneur Jean-Marie Villot, coadjuteur du Cardinal Gerlier , vint bénir une église alors en voie d'achèvement. Elle sera mise en service à Pâques 1963.

 

(Extrait de la plaquette éditée en 1964 par Robert Côte †, Curé-fondateur)

III. l'évolution de la paroisse :

A l'époque de sa création, sur le territoire de la paroisse il y avait le couvent des Sœurs Bénédictines de la Rochette que les progrès de l'urbanisation des décennies passées ont poussé à émigrer à Pont de Beauvoisin (38).
Actuellement, une communauté de Sœurs Blanches, installée depuis de nombreuses années apportent une contribution non négligeable à la vie paroissiale.

La situation sociologique est un peu particulière. En effet, nous sommes la proche banlieue de Lyon, avec un mélange d'urbanisation de standing récent et de petites propriétés datant de 60 à 80 ans. La mobilité est grande et comme partout les accès aux ensembles est pratiquement impossible.
N'oublions pas cinq immeubles HLM représentant une centaine de foyers, en majorité d'immigrés. Nous avons également deux maisons de retraite que nous connaissons bien. Globalement notre paroisse dessert environ 1500 foyers ou boites aux lettres.

Saint Côme et Saint Damien a fêté en 2003 ses 40 ans.
Pendant cette période, 5 maires se sont succédés à Caluire et Cuire, la paroisse quant à elle a connu 7 archevêques : les Cardinaux † Pierre Gerlier (1937-1965), † Jean-Marie Villot (1965-1967), † Alexandre Renard (1967-1981), † Albert Decourtray (1981-1994), † Jean Balland (1995-1998), † Louis-Marie Billé (1998-2002), † Philippe Barbarin (depuis 2002) et a reçu 4 d'entre eux.
Dans le même temps et jusqu'en 2003, Saint Côme - Saint Damien n'a connu qu'un seul prêtre très actif grâce au soutien des deux saints protecteurs Côme et Damien car notre premier curé, rappelons-le, était aussi médecin des corps.