Prière pour la Terre

Prière pour la Terre

Dieu Tout-Puissant
qui es présent dans tout l’univers
et dans la plus petite de tes créatures,
Toi qui entoures de ta tendresse tout ce qui existe,
répands sur nous la force de ton amour pour que nous protégions la vie et la beauté.

Inonde-nous de paix, pour que nous vivions comme frères et sœurs
sans causer de dommages à personne.

Ô Dieu des pauvres,
aide-nous à secourir les abandonnés
et les oubliés de cette terre qui valent tant à Tes yeux.

Guéris nos vies,
pour que nous soyons des protecteurs du monde
et non des prédateurs,
pour que nous semions la beauté et non la pollution ni la destruction.

Touche les cœurs
de ceux qui cherchent seulement des profits aux dépens de la terre et des pauvres.

Apprends-nous à découvrir la valeur de chaque chose,
à contempler, émerveillés,
à reconnaître que nous sommes profondément unis
à toutes les créatures sur notre chemin vers Ta lumière infinie.

Merci parce que Tu es avec nous tous les jours.

Soutiens-nous, nous t’en prions, dans notre lutte pour la justice, l’amour et la paix.

Pape François

Edito de Mars 2020

Partageons l'Evangile en petits groupes durant ce temps de Carême !
L'Evangile est notre nourriture. Beaucoup d'entre nous en font une lecture quotidienne personnelle. Nous l'écoutons, l'entendons commenté, le méditons chaque dimanche. A travers les témoignages de Matthieu, de Marc, de Luc et de Jean, nous nous retrouvons en présence du Christ Jésus. Nous contemplons sa personne, son action, revivons les rencontres qu'il a faites voici quelque deux mille ans. Nous recevons les mots de lui qui nous sont rapportés comme une parole de vie pour aujourd'hui. Quand Jésus parle aux premiers disciples, s'adresse à Zachée à Jéricho, à l'aveugle de Siloé ou à la Samaritaine au puits de Jacob, c'est à moi qu'il parle maintenant ! Et ses grands discours aux foules de Galilée ou de Judée, c'est à nos sociétés présentes qu'il les délivre encore !

Le Jésus des textes évangéliques habite nos têtes et nos cœurs. Depuis le temps que nous côtoyons l'Evangile, chacun de nous, d'une certaine façon, est en son être intérieur un paysage évangélique ! Et Jésus circule en nous comme il marchait sur les chemins de Galilée, de Samarie et de Judée, ou encore dans la région de Tyr et de Sidon. Notre imaginaire, notre sensibilité et notre intelligence sont peuplés de tous les personnages dont la trace a été conservée par les quatre évangélistes. Ainsi sommes-nous capables de faire spontanément le lien entre des événements vécus dans notre présent, et ceux qui sont décrits dans les pages du Nouveau Testament.

Que nous ayons quarante, soixante ou quatre-vingt-dix ans de vie chrétienne, la lecture, l'écoute, la méditation de l'Evangile ne constituent jamais une répétition. Parce que l'Evangile reste une parole vivante, nous pouvons à chaque fois y découvrir des choses nouvelles. Une scène, une parole, un mot que jusque-là nous n'avions pas remarqués, soudain viennent nous « percuter » et prennent une importance que l'on ne pouvait imaginer.

Lire l'Evangile seul, dans le secret de sa chambre est une chose. L'entendre dans une assemblée dominicale à l'église en est une autre. Dans les deux situations, l'expérience est différente, les fruits différents, car dans le premier cas il s'agit d'une lecture priante, méditative ; et dans le deuxième cas d'une lecture enseignante et édifiante. Mais il est une troisième voie : lire l'Evangile en petit groupe, et partager avec les participants à celui-ci ce que nous venons d'y trouver. Une lecture contemplative et interactive !

C'est notre proposition pour ce Carême 2020. Nous aimerions que, dans différentes maisons de notre quartier, deux fois au cours des prochaines semaines, des petits groupes de quatre à six personnes se retrouvent, en après-midi ou en soirée, une heure et demie seulement, autour d'un passage d'Evangile. Une autre manière de « faire Eglise » que celle de venir à la messe. Une autre manière d'expérimenter la promesse de Jésus :

« Quand deux ou trois sont réunis en mon nom, je suis là au milieu d'eux » (Matthieu 18, 20).

Christian Delorme

Calendrier Mars 2020

    • Troisième jour de confinement obligatoire, citoyen... et chrétien!

      Aujourd'hui l'Eglise catholique fait mémoire de Joseph de Nazareth, père adoptif de Jésus. Beaucoup sont très attachés à la figure de ce personnage que les évangélistes nous présentent comme un reflet du patriarche Joseph, fils de Jacob-Israël ( le texte d'Evangile de Matthieu lu aujourd'hui nous dit d'ailleurs qu'il était lui-même fils d'un Jacob ! ). Ce qu'on retient assez facilement de lui sont le sens qu'il avait de ce qui est « juste » ( ajusté à la volonté du Très Haut ), son amour inconditionnel pour celle qui lui avait été promise comme épouse, sa confiance et son obéissance à l'Eternel, son humilité et sa simplicité.

      Voici une petite prière :

      Je te salue, Joseph, toi que la Grâce divine a comblé;

      le Sauveur a reposé dans tes bras et a grandi sous ta protection.

      Tu es béni parmi les hommes justes,

      et Jésus, l'enfant de ton épouse chérie est béni!

      Saint Joseph, auxiliaire unique de Dieu,

      prie pour nous en ces temps d'incertitude,

      et aide-nous à toujours garder confiance.

      Amen.

      Bien entendu, rien ne vaut la lecture de l'Evangile pour trouver une nourriture puissante et apaisante! Ce temps inattendu de confinement, nous offre l'occasion de disposer de davantage de temps pour lire l'Ecriture ( et d'autres choses! ), méditer, prier...

    • Père Christian DELORME
    • theodule
    • 18 mars 2020

      le confinement ne suspend pas la mission des catéchistes et des parents. Théobule vous aide à poursuivre cette mission.

      En quelques jours seulement, nos vies ont été bouleversées. Nous avons brutalement pris conscience du fléau qui frappe et reconnaissons l'utilité des mesures mises en place pour le combattre.

      Une conséquence de ces mesures : les rassemblements des groupes de catéchisme sont suspendus. Mais le confinement ne suspend pas la mission des catéchistes et des parents. Vous connaissez notre site Théobule et suivez peut-être notre série pour le carême. Cependant avez-vous pensé que vous pouviez exploiter nos ressources pour encourager les enfants à poursuivre leur découverte de la Parole de Dieu ?

      Les familles sont actuellement en recherche d'idées pour s'occuper. Ce temps hors du temps, qui nous est donné pendant le carême, est une belle opportunité pour partager des moments chargés de sens. Les parents vont pouvoir parler de Dieu avec les enfants, redécouvrir sa Parole et prier. Prier, par exemple, pour nos malades et nos soignants, pour les personnes confinées dans la solitude et l'angoisse et pour tous ceux qui ont besoin d'espérance en ces temps d'incertitude.

      Si vous ne l'avez pas déjà fait, inscrivez-vous et invitez vos proches à s'inscrire pour recevoir chaque semaine la fiche d'activités qui accompagne nos vidéos de carême.
      Nous vous invitons aussi à découvrir les nombreuses ressources du site. Elles peuvent être envoyées facilement par e-mail aux enfants et aux familles de vos écoles, de vos paroisses, de votre entourage.

      Cliquer ici pour accéder à Théobule

    • Les vendredis de Carême 6, 13, 20, 27 mars et 3 avril, à 12h en l'église Saint Romain
    • nous pourrons nous retrouver pour vivre un temps de prière et de partage convivial autour d'un repas frugal (pain + pomme).

    Les rencontres « Prière-Pain-Pomme » sont essentiellement un temps de méditation et de chants nous invitant à (re)découvrir ce que la Parole peut changer dans nos vies, et aussi, à manifester notre solidarité.

    A l'issue de chaque rencontre chacun pourra, s'il le désire, participer au don de Carême qui sera reversé au profit de l'association "Vivre Dignement dans notre Métropole" pour l'aide aux habitants du squat "40" quai Arloing, Lyon 9ème.

    Le temps du Carême, un temps pour se laisser rejoindre par l'autre...

    Il résonne comme une invitation :

     « Que deux ou trois, en effet, soient réunis en mon Nom,

    Je suis là au milieu d'eux. »  (Matthieu 18, 20)

    Fort de cette promesse il nous est proposé de vivre, cette année, une démarche simple et fraternelle : prendre le temps d'une rencontre autour d'un partage d'Évangile.

    Pour en savoir davantage, nous sommes invités à nous retrouver :

    lundi 9 mars, à 20h, dans la salle paroissiale 29 rue Guyot

  • Préparation au baptême des catéchumènes....

Avant leur baptême, les catéchumènes qui ont célébré l'entrée en Eglise, dimanche 16 février, sont invités à vivre trois rites pénitentiels, les scrutins, qui proposent un chemin de conversion. Ils auront lieu les 3ème, 4ème et 5ème dimanches de Carême, lors de la messe de 10h à Saint Romain.

Ces rites prennent place après l’homélie et s’appuient sur des Evangiles de rencontre et de vie qui seront entendus ces jours-là :

  • dimanche 15 mars, Evangile de la Samaritaine : l'Eglise prie avec les catéchumènes pour qu'ils se laissent toujours toucher par le regard aimant du Christ.
  • dimanche 22 mars, Evangile de l'aveugle-né: l'Eglise prie avec les catéchumènes pour que la lumière du Christ ne cesse jamais de les illuminer.

dimanche 29 mars, Evangile de la résurrection de Lazare : l'Eglise prie avec les catéchumènes pour que la vie du Ressuscité les habite toujours.Célébrations communautaires du pardon, sans absolution collective :

  • Vendredi 20 mars à 19h à Saint Romain
  • Samedi 28 mars  à 18h30, avant la célébration de l'eucharistie, à Sts Côme et Damien
    • Célébrations communautaires du sacrement des malades :
    • Lundi 30 mars 15h                 en l'église      Saint Romain
    • Mardi 31 mars 17h                 à l’Ehpad       La Rochette
    • Mercredi 1er avril             16h30             à l’Ehpad       Le Manoir

    (les paroissiens de Cuire le Bas sont conviés également)

Edito de Janvier 2020

Ordre du jour pour la nouvelle décennie

Rendre grâce en chaque instant pour la vie reçue, pour la vie donnée.

Se souvenir de ses aïeux sans lesquels nous ne serions pas là.

Avoir de la gratitude pour les hommes (femmes) du passé

qui nous ont permis de bénéficier de la culture, de la liberté, de la paix, de la démocratie.

Continuer à dialoguer intérieurement, amoureusement, avec ses parents défunts.

Dire sans tarder à ceux qu'on aime qu'on les aime.

Avoir le souci de transmettre aux nouvelles générations tout ce que l'on a acquis.

Chercher la présence de Dieu, parler à Celui-ci.

Ne pas craindre de L'interpeller vigoureusement.

Se réjouir de Sa Miséricorde.

Respecter ceux qui Le prient et ceux qui ne Le prient pas,

quel que soit le nom qu'ils Lui donnent et la manière dont ils Le conçoivent…

Aimer le Christ Jésus, pas seulement comme on aime une idée

mais comme on aime un ami qui ne se dérobe jamais.

Être fier(e) d'être un homme (une femme),

membre d'une humanité où chacun(e) est unique.

Se tenir toujours debout, même quand on est couché.

Rester digne quoi qu'il arrive.

Ne pas se plaindre car il y a toujours beaucoup plus malheureux que soi.

Accepter et bénir ses blessures, ses faiblesses.

Connaître ses qualités et rester humble.

Ne jamais se détester et ne jamais détester autrui : cela va ensemble.

Ne pas imposer aux autres ce que l'on ne veut pas qu'ils vous imposent.

Faire preuve de bienveillance envers tous les êtres, hommes et bêtes.

Se pardonner et demander pardon.

Se montrer indulgent à l'égard des autres en toutes circonstances.

S'émerveiller devant tout visage humain, toute culture humaine.

Aimer chez l'autre autant ce qui diffère que ce qui me ressemble.

Refuser et combattre les idéologies de haine.

Dénoncer les discriminations et les racismes de toutes sortes.

Tisser des liens, construire des ponts.

Être artisan de paix.

Rester toujours curieux des choses de la vie.

Vouloir encore apprendre, même quand la mémoire semble ne plus vouloir retenir.

Continuer à rêver d'amour, de Paradis, de voyages...

Danser, chanter sa vie...

En faire une œuvre d'art, un poème, une prière.

Christian Delorme

What do you want to do ?
New mail