Calendrier

  • Consignes générales liées à la COVID : 

    • pas de regroupement en extérieur : à l’entrée et surtout en sortie de messes
    • masques obligatoires à l'extérieur ainsi que dans les églises
    • gel hydroalcoolique disponible à l'entrée des églises
    • dans la file de communion, conserver une distance avec les autres
    • sortir progressivement de l’église
    • respecter les consignes de distanciations physiques en vigueur : elles imposent une place assise pour chaque personne et un marquage pour indiquer quelles sont les places qui peuvent être occupées ou non.

    Concernant le placement dans chaque rangée : une distance de 1 siège minimum (ou équivalent) doit être laissée entre personnes seules, ou une personne seule et un groupe vivant ensemble (maximum 4) : couples, familles, personnes accompagnées. 

    Compte tenu de la règle des 30 % des places disponibles autorisées, chacune de nos églises peut accueillir jusqu'à 80 personnes.

    Durant tout le mois de janvier

     Les consignes COVID sont valables pour toutes les assemblées, jusqu'à nouvel ordre.Compte tenu de l'évolution possible de ces consignes, nous communiquerons aussitôt les nouvelles dispositions par voie d'affichage et messagerie (courriel, téléphone).

     Concernant les autres célébrations dans nos deux églises (baptêmes, mariages, funérailles...) les dispositions prévues sont celles recommandées par le Diocèse de Lyon.

    Bien entendu, à l'occasion de décès, un accompagnement sera possible au cimetière, s'il n'y a pas eu de célébration auparavant à l'église. 

    En cas d'urgence, envoyer un sms au 06 85 01 49 75

    Les permanences d'accueil à la Maison Paroissiale Saint Romain

    ont lieu aux jours et heures habituels :

    mardi et jeudi de 16h à 18h et samedi de 10h à 12h. 

    Semaine de prière pour l'Unité des Chrétiens 2021

    Chaque année, du 18 au 25 janvier, le principal temps fort œcuménique demeure la Semaine de prière pour l'unité des chrétiens. Pour 2021, elle a été préparée par la Communauté monastique œcuménique de Grandchamp (Suisse).

  • A l'origine de la communauté (1931), les premières sœurs ont éprouvé la division entre les Eglises chrétiennes. Dans leur choix d’œuvrer à la réconciliation, elles ont été encouragées par leur amitié avec l'abbé Paul Couturier (1881-1953)1 considéré comme le père de l'œcuménisme spirituel et pionnier de la Semaine de prière pour l'unité des chrétiens.

    Elles ont adopté la règle des Frères de Taizé en 1952. Aujourd’hui, la communauté compte cinquante sœurs de différentes générations, traditions ecclésiales, pays et continents, et sont dans leur diversité une parabole vivante de communion : « Se rapprocher des autres, vivre en communauté avec d’autres personnes parfois très différentes de nous peut être difficile. » Les sœurs de Grandchamp connaissent ce défi mais l’enseignement du Frère Roger de Taizé leur est très utile : « Il n’y a pas d’amitié sans souffrance purificatrice. Il n’y a pas d’amour du prochain sans la croix. La croix seule donne de connaître l’insondable profondeur de l’amour.»

    Le thème choisi pour la Semaine de l'unité des chrétiens 2021 est : « Demeurez dans mon amour et vous porterez du fruit en abondance » basé sur le texte de Jean 15,1-17.

    La prière pour l’unité est une invitation à se tourner vers le Christ et à se rapprocher les uns des autres en se réjouissant de la richesse de notre diversité. 

    Pour le diocèse de Lyon : 

    Des rencontres quotidiennes ont été prévues du lundi 18 au dimanche 24 janvier 2021 (cf. détails du programme de la semaine sur le site : oecumenisme-lyon.com) avec, notamment : Dimanche 24 janvier :

    Église de l’Annonciation, 20 rue Laporte Lyon 9ème Métro D Gare de Vaise

    • 16h30 : conférence par Sandrine Canéri2 :

    "Saint Irénée de Lyon : un ancien si moderne ? "

    • 18h : célébration avec les membres du CREL

    (Comité des Responsables des Églises sur Lyon)

    En raison du couvre-feu et de la pandémie, le programme prévu peut être modifié.

    Des infos seront données sur le site oecumenisme-lyon.com et par RCF :  06 78 33 97 02. 

    Comme chaque année, l’Institution des Chartreux (où a été enseignant l’Inspirateur de la Semaine de l’Unité, le Père Paul Couturier) organise une célébration œcuménique.

    Elle est prévue le vendredi 22 janvier à 11h dans la Grande Chapelle de l'Institution des Chartreux, 58 rue Pierre Dupont, 69001 Lyon.

    NB : En raison de l'évolution de la situation sanitaire liée au Covid-19, la célébration pourrait être annulée. Pour information :  04 72 00 75 50. 

    Rappel : dans le cadre de la Semaine de prière pour l'Unité des Chrétiens, il était prévu...

    la conférence du Père Christian Delorme sur l'encyclique « Fratelli tutti » 

    En raison des restrictions sanitaires en vigueur liées à la "COVID",

    nous sommes dans l'obligation de vous informer qu'elle aura lieu ultérieurement

    et que la date sera précisée dans un prochain bulletin 

    Dimanche 24 janvier : « Dimanche de la Parole de Dieu »

    Le Pape François ayant institué en 2019 le Dimanche de la Parole de Dieu qui sera célébré le 3ème dimanche du Temps Ordinaire « car la Parole de Dieu possède ce "dynamisme… et ce potentiel que nous ne pouvons pas prévoir" et qui touchent le cœur des humains et leur fait découvrir l’amour miséricordieux de Dieu », la prochaine édition aura donc lieu le 24 janvier 2021.

    « Nous avons un besoin urgent de devenir familiers et intimes de la sainte Écriture. » Dans une note publiée récemment (samedi 19 décembre 2020) le cardinal Robert Sarah et Mgr Arthur Roche - respectivement préfet et secrétaire de la Congrégation pour le culte divin et la discipline des sacrements - reviennent sur l’importance du Dimanche de la Parole de Dieu ; en même temps que d'appuyer sur «l’importance et la valeur de la sainte Écriture pour la vie chrétienne», ils demandent que la lecture de l’Évangile soit soulignée tout particulièrement.

    Outre l’Évangile, les autres lectures doivent elles aussi faire l’objet d’une attention particulière par ceux qui se chargent de les proclamer. Ils rappellent à cette occasion que l’ambon doit être réservé aux lectures liturgiques et qu’il est moins approprié d’y accéder pour les commentaires, les avis, la direction du chant. 

    Notre solidarité avec...

    L'Association « La Palmeraie-France » 

    Cette année, notre ensemble paroissial a voulu témoigner sa solidarité avec l'association

    « La Palmeraie-France » quitient àremercier chaleureusement tous ceux

    qui y ont contribué avec générosité lors des quêtes de Noël 2020.

    Le montant transmis à l'hôpital de Kangu (RDC) est 700 €. 

    En chemin...

    Dans la vie le pèlerin ne sait pas toujours où il va,

    mais le chemin, lui, le sait...

    Quand on ne sait plus d'où l'on vient ni où l'on va, quand l'encombrement des soucis est tel qu'il n'y a plus de place pour la respiration, celle de l'esprit et du cœur...

    Quand tant de choses se bousculent dans notre tête, qu'il est des jours où l'on ne sait plus donner aux gens et aux choses leur place, leur vraie place et qu'il n'y a plus que l'instant qui compte...

    A quoi, alors, correspond le chemin ?

    Cheminer c'est "se remettre en doute" : questionner le réel et notre comportement, garder l'esprit ouvert... Lorsque l'on entre dans cet état de veille, il arrive que des signes viennent nous guider. Ils prouvent que la Lumière est là...

    Que sera cette année 2021 ? Espérons qu’elle pourra assurer un chemin de paix si nous savons y mettre tout notre cœur et qu'elle pourra assurer la joie à tous si nous savons y mettre toute notre volonté. Mais une chose est certaine, ces vœux ne se réaliseront pas sans nous !

    « Apprends-nous Seigneur à Te donner Ta place.

    Alors peut-être saurons-nous qui nous sommes, où nous sommes et où nous allons. »

    « Heureux qui craint le Seigneur et marche selon Ses voies !» [Psaume 127 : 1

    L'équipe « En Marche » vous présente ses meilleurs vœux pour 2021 ! 

    Lettre d'information de l'Association

    "Vivre Dignement dans notre Métropole" 

    Chers amis, 

    En cette fin d’année particulièrement éprouvante pour nous tous, voici venue l’heure de vous donner quelques nouvelles du “40 quai Arloing”. 

    Décision de justice et perspectives d’avenir ?

    Fin octobre, en appel, la justice a supprimé le bénéfice de la trêve hivernale et demandé à ce que les lieux soient quittés au plus tard fin janvier 2021. Cependant, les perspectives sont moins sombres que cette décision de justice pourrait le laisser à penser. En effet, la nouvelle équipe de la Métropole de Lyon - en place depuis les dernières élections - a clairement manifesté son intention de trouver une solution de conventionnement pour ce site. Elle y voit l’opportunité d’innover et d’explorer un modèle "d’urbanisme transitoire”, à l’image de ce qui a déjà été expérimenté dans d’autres grandes villes (comme les « Grands Voisins » à Paris).

    Plusieurs réunions ont d’ores déjà eu lieu avec les habitants, leurs soutiens ainsi que diverses associations potentiellement partenaires dans ce conventionnement (dont l’ALPIL et VDM). Autrement dit, s’il reste encore beaucoup de chemin à parcourir et d’obstacles à franchir, un horizon motivant semble se profiler. Et un premier pas concret devrait être franchi tout début janvier, avec des premiers travaux de réhabilitation (électricité et plomberie) diligentés par la Métropole. 

    Quid des formations professionnelles ?

    Depuis le printemps, la situation sanitaire a évidemment impacté nos activités et nos projets, en particulier l’organisation de cours de français. Il a ainsi été impossible de pouvoir disposer d’un local, et encore moins d’y réunir un groupe d’élèves… De même, le projet engagé avec la SEPR (Société d’Enseignement Professionnel du Rhône) - qui vise à permettre à chacun.e de choisir la formation professionnelle la mieux adaptée à son profil - n’a pas encore pu être mis en œuvre. Là encore, nous espérons progresser dès les premiers mois de l’année 2021. 

    Au quotidien

    Pendant ce temps-là, la vie au ”40” suit son cours, sans préoccupations majeures. Malgré la pandémie, aucune alerte sanitaire n’est à signaler. L’approvisionnement alimentaire est géré par les habitants, les poubelles sont sorties et rentrées régulièrement. Une grande opération de nettoyage, menée grâce à divers soutiens, a permis l’évacuation de plusieurs bennes de gravats et encombrants. Demeurent néanmoins quelques zones d’ombres telles que la situation insalubre d’un logement en entresol due, notamment, à une fuite d’eau. La collaboration qui se dessine avec les services de la Métropole, avec les premiers travaux devant être engagés tout début janvier, permettra certainement d’y remédier. 

    Vie de notre association

    Il est à craindre que l’organisation de notre prochaine assemblée générale (qui devrait avoir lieu fin janvier ou début février prochain) soit, elle aussi, perturbée par cette même situation sanitaire. Nous essaierons de faire preuve de flexibilité et de créativité pour permettre à notre association de vivre le mieux possible ce moment important. 

    Dans l’immédiat, nous vous souhaitons à toutes et tous une bonne Nouvelle Année. Prenez bien soin de vous et de celles et ceux qui vous sont chers. 

    Olivier THOMAS, Président 

    Association Vivre Dignement dans notre Métropole

    N° d'enregistrement W691099459 (Préfecture du Rhône) - SIREN 847 857 679

    67 rue Pierre Brunier - 69300 Caluire et Cuire

    tel 06 83 07 24 55

     

    1 Voir ci-après page 8

    2 Orthodoxe, enseignante d’exégèse patristique à l’Institut de théologie orthodoxe Saint-Serge (Paris)

  • A notre amie Nicole RATIS,

    qui nous a quittés subitement le 11 décembre 2020, à l'âge de 90 ans... 

    La communauté paroissiale de Saint Romain, les très nombreuses personnes ami(e)s et connaissances l'ayant côtoyée à l'occasion de ses diverses activités et durant de nombreuses années, ne sont pas prêtes d'oublier sa disponibilité et son dévouement, quasi quotidien, et d'une grande rigueur.

    Toujours disponible à rendre service, sans ménagement, elle a toujours manifesté une grande générosité, prodiguant aide et soutien par ses visites auprès des personnes malades, etc. au nom de la communauté, ou à titre personnel. Sans compter sa présence amicale auprès des voisins de sa résidence et ses différents engagements.

    Elle n'aurait sans doute pas apprécié tant d'hommages de son vivant ! Mais nous aurons l'occasion de partager tous ces souvenirs positifs, avec ses proches et amis qui le pourront, au cours de la

    messe de quarantaine prévue en l'église Saint Romain, le samedi 16 janvier à 15h. 

    Henri Roth