Déclaration du Conseil des Mosquées du Rhône :

A la suite du dernier attentat de Nice, ou un jeune terroriste a tué sauvagement trois personnes dans la cathédrale, beaucoup de musulmans ont tenu à dire leur indignation et leur solidarité aux chrétiens. C’est ainsi qu’une délégation de fidèles de la salle de prière de la grande rue de Saint-Clair a participé à la messe du 1 er novembre à 10h en l’église Saint-Romain. Ils ont lu à l’assemblée une déclaration publiée par les principaux responsables des mosquées du Rhône. Nous vous partageons ce texte.

Père Christian DELORME

Le terrorisme vient une fois de plus frapper notre pays, une fois de plus notre pays pleure des êtres chers, qui ont été enlevés à leurs familles, à leurs amis. 

Ce crime que chacun d’entre nous condamne avec la force du désespoir, nous interpelle en tant que croyants et citoyens de ce pays car il nous rappelle l’assassinat horrible dont a été l’objet le Professeur Samuel Paty la semaine dernière. 

Nous avons été nombreux à dénoncer ce crime, nous le serons encore plus aujourd’hui à le faire, car ces deux crimes, ont touché des institutions symboles de notre société, l’Ecole Républicaine et l’Eglise Catholique. En agissant contre ces institutions c'est à l'essentiel du vivre ensemble à quoi l'on a voulu attenter.

Le Conseil des Mosquées du Rhône (CMR) condamne avec force l'odieux attentat terroriste, qui a visé des personnes qui célébraient leur foi à la basilique Notre Dame de Nice, 

Dans ces circonstances tragiques, nos pensées vont d'abord aux familles des victimes, ainsi qu'à l'ensemble de la communauté catholique qui vient d’être durement éprouvée par l’horreur de ce crime.

Le CMR appelle la communauté Musulmane à manifester sa solidarité avec les catholiques de la basilique Notre Dame de Nice et à la communauté catholique de notre pays, durement éprouvée par ce crime 

Devant l’abjection de ces crimes, nous lançons un appel à l'union nationale de tous les Français pour briser ce climat de haine et de violence que certains s'évertuent à entretenir dans notre pays. 

Notre pays a toujours su dans les moments difficiles de son existence faire face à l'adversité rester debout, solidaire et fraternel.

Par signe de solidarité avec la communauté catholique qui s’apprête à célébrer la toussaint, le CMR a décidé de suspendre toutes les festivités qui étaient programmés aujourd’hui et demain prévues pour célébrer la naissance du prophète de l’Islam Mohamed.