Edito de Février 2020

christian delorme

Deux cents ans de prière,

deux cents ans de messes et de sacrements.

L'église Saint Romain de Cuire, consacrée le 28 juillet 1820, atteint cette année ses deux cents ans ! Un anniversaire que nous fêterons plus particulièrement en mai prochain. Construite à l'époque de la Restauration, au temps du roi Louis XVIII, propriété communale depuis la loi de séparation des Églises et de l'État de 1905, cette église est la plus ancienne église de Caluire et Cuire et, sans nul doute, une des plus belles.

Au long de ces deux siècles, combien de personnes sont-elles venues prier en ce lieu, pour remercier Dieu ou le supplier ? Combien de messes ont-elles été dites, combien de sacrements ont-ils été dispensés ? Combien de cœurs en peine se sont-ils épanchés dans le secret ? Combien de larmes de joie ont-elles été versées ? Combien d'incroyants se sont-ils laissés toucher par la Présence divine et par la tendresse du Christ? Et l'on peut rajouter : combien de prêtres ont-ils officié dans cette église ? Combien de sermons (passionnants ou rébarbatifs !) ont-ils été délivrés ? Et aussi : combien de coups de serpillière ont-ils été donnés, combien de bouquets de fleurs ont-ils été confectionnés ?...

Les lieux de prière ont non seulement une histoire : ils sont des organismes vivants. Un lieu, un espace, un bâtiment, un appartement... est marqué, imprégné, par ce qui y a été vécu et par les gens qui l'ont habité ou animé plus ou moins longtemps. Il a sa respiration, son ambiance, ses odeurs, ses bruits, sa luminosité et ses obscurités. Il porte une mémoire. Pour le meilleur comme pour le pire. Si Lourdes renvoie partout au souvenir lumineux de la petite bergère Bernadette Soubirous et de sa rencontre avec Marie, le camp de concentration d'Auschwitz-Birkenau continue, soixante-quinze ans après sa libération, de faire entendre les cris muets de ses centaines de milliers de victimes. Ainsi existe-t-il des espaces où on se sent tout de suite bien, en paix, et d'autres, au contraire, qui vous oppressent. Des lieux qui réconcilient et des lieux qui divisent. Des sites qui font vivre, et d'autres qui font mourir. Des lieux qui vous plongent immédiatement dans le recueillement, et d'autres qui vous dispersent.

Dieu se rencontre partout pour qui veut bien s'ouvrir à sa Présence. Il est dans le « murmure d'une brise légère » (1 Rois 19, 13) comme dans le « saint des saints » des sanctuaires (tels le Temple de Jérusalem), et aussi dans le cœur de l'homme où Il désire pouvoir demeurer. Dans l'histoire de l'Alliance dont rend compte la Bible, la construction d'un grand sanctuaire pour y honorer le seul vrai Dieu s'est faite tardivement, preuve que la rencontre avec le Seigneur ne nécessite pas d'abord des bâtiments. En même temps, ces lieux consacrés spécialement à la rencontre, intime et collective, avec Dieu, sont précieux. Ils n'existeraient pas... il faudrait les inventer !

Depuis deux cents ans, l'église Saint Romain fait partie de la vie de Caluire et Cuire (la réunion de Cuire à Caluire s'étant faite en 1790). Notre ville ne serait pas la même sans elle. Il s'agit d'un patrimoine qui appartient à tous, et cela justifie que nous célébrions cet anniversaire.

Christian Delorme

What do you want to do ?
New mail