Thème de la Semaine de prière pour l'unité chrétienne du 18 au 25 janvier 2011

Unis dans l'enseignement des apôtres, la communion fraternelle, la fraction du pain et la prière

C’est de Jérusalem que l’appel à l’unité parvient cette année aux Églises du monde entier. Les Églises présentes dans la Ville sainte aujourd’hui appellent tous les chrétiens à redécouvrir les valeurs qui constituaient l’unité de la première communauté chrétienne, lorsqu’elle était assidue à l’enseignement des apôtres et à la communion fraternelle, à la fraction du pain et aux prières (Actes 2, 42-47).

En lire plus

Circulaire du Père Xavier Béchetoille à Dakar

Reprise_travauxChers amis

« Recherchons ce qui contribue à la paix, et ce qui nous associe les uns aux autres en vue de la même construction ». Romain 14,19

J’entends cette phrase comme un appel, travaillons à la même construction.

Construction humaine

Cette année un effort doit être fait pour réunir les enfants de nos trois secteurs, scouts et guides, les caritas, les quatre chorales, les amicales, mais aussi organiser des cours d’alphabétisation, de promotion féminine, etc « en vue de la même construction ».

Photos de la crèche et du presbytère : cliquer ici.

 

En lire plus

De quelle fraternité sommes-nous capables ?

fraterniteAu mois de mai, j’ai lu le livre d’un homme qui s’appelle Régis Debray. Dans sa jeunesse, il a été guérilléro en Amérique  latine et, aujourd’hui, c’est un des sociologues, un des « penseurs » les plus réputés de France.

Régis Debray ne croit pas en Dieu. Mais il ne cesse de rappeler l’importance capitale des racines religieuses, chrétiennes de la France républicaine et de nos valeurs humanistes. Alors, dans ce livre, Le moment fraternité (troisième mot de notre devise républicaine), il se demande comment passer du « moi - je », l’individualisme et du « on », la foule anonyme des gens, y compris dans une église, à « la force du nous », le « nous », la vie ensemble, la fraternité.

Pour lui, il y a quatre façons de passer du « moi-je » et du « on » au « nous » de la fraternité. C’est la fête, le banquet, la chorale et le serment.

Pour ces quatre mots, comme par hasard, il prend l’exemple des moines, de la vie monastique ; car, pour lui, les moines ont beaucoup de choses à nous apprendre sur la fraternité dans la vie sociale, la république ! Alors, je vais reprendre ces quatre mots en pensant à notre paroisse, même si la comparaison a ses limites et que ce que je vais dire est discutable !

En lire plus

Un toit pour mille familles

 

bernard-devertNoël est là. L’Enfant Jésus fait notre joie ! Mais dehors des familles frappent à notre porte. Que demandent-elles ? Rien de plus que la Sainte Famille: un toit… En France, certaines familles dorment dans leur voiture, d’autres dans des campements de fortune quand ce n’est pas dans des centres d’hébergements saturés. Ni l’Etat ni les associations ne parviennent à les aider, faute de place. 100 000 SDF hantent nos rues quand, de l’autre côté du digicode ou de la grille, 450 000 logements privés sont inoccupés !

 

En lire plus