A+ A A-

Partage et prière avec les équipes du Rosaire

Le RosairePuisant leur inspiration à la Source du « Rosaire Vivant » de Pauline-Marie Jaricot, « Les Équipes du Rosaire » ont été fondées en 1955 par le Père Eyquem et Colette Couvreur. Ce Mouvement d’Église a pour objectif de permettre à tout chrétien, éclairé par la prière méditée, de devenir évangélisateur. Prière personnelle journalière, avec méditation d’un moment de la vie de Jésus et prière mensuelle en commun, avec méditation de la Parole de Dieu, rythment en deux temps la foi vivante des « Équipes du Rosaire »

Guidés par « Le Calendrier d’Équipe » pour la prière personnelle et par « Le Rosaire en Équipe » pour la prière en commun, les membres vivent leur quotidien avec le Seigneur au « goutte à goutte » (une seule dizaine de chapelet quotidienne), en s’imprégnant de passages de l’Évangile. Les membres d’Équipe qui ne peuvent plus se déplacer pour les réunions mensuelles ne sont pas oubliés : ils deviennent des veilleurs qui continuent à vivre la communion fraternelle avec l’Équipe.

Le mardi 20 janvier 2009, les équipes de St Romain et St Côme / St Damien partageaient la prière mensuelle en présence de la déléguée diocésaine Nicole Saby. Ce rendez-vous exceptionnel, puis un entretien avec Nicole Saby et Colette Bogenez, fondatrice en octobre 2004 de la première Équipe de Caluire, m’ont permis de mieux connaître ce Mouvement d’Église en participant, avec une vingtaine de ses membres, à l’un de ses moments forts.

En ce jour d’hiver promis à la grisaille par les spécialistes de la météo, le coin de ciel bleu et les doux rayons du soleil sont des signes : c’est « la Vierge Marie qui accueille et nous sommes tous ses invités ». Au centre de la salle de réunion, Marie et Jésus sont là, sculptés dans le bois. Des fleurs et des lampions allumés expriment la reconnaissance de tous. Dans ses paroles d’accueil, Colette Bogenez insiste sur le caractère inhabituel de cette réunion. Chaque mois, en effet, un membre de l’Équipe reçoit en sa maison et chaque Équipe ne doit comporter au maximum que dix membres. Or, en ce 20 janvier, vingt-trois personnes sont réunies dans une salle paroissiale. Colette se demande si la convivialité ne va pas en souffrir, mais elle sait d’entrée nous ouvrir à l’enthousiasme de cet échange en affirmant « je suis dans la joie depuis ce matin ». Cette joie reste présente tout au long de l’amical débat qui nous est proposé. Son thème : « Marie nous attend dans cette maison familière pour méditer et prier les Béatitudes et particulièrement celle de la Paix ». Lectures à plusieurs voix, prières et chants de tous s’enchaînent, avant l’échange sur la Paix au cours duquel chacun s’exprime, écoute dans le respect de l’autre, l’ouverture d’esprit, la cordialité, sans oublier l’humour. Témoignages, intentions de prières sont encore suivis de moments de louange.

Puisque cette réunion est exceptionnelle, une présentation des « Équipes du Rosaire » est faite en alternance par Nicole Saby et Colette Bogenez :
-    Nicole Saby : dans notre structure, rien n’est laissé au hasard. Ce mouvement d’Église est en pleine évolution.
-    Colette Bogenez : notre Mouvement n’est pas contraignant. Il n’est demandé qu’un « Notre Père », dix « Je vous salue Marie » et un « Gloire au Père » par jour, une réunion par mois et une formation d’un jour par an.
-    Nicole Saby : fort de ses 25 Équipes dans notre diocèse, de ses 115 000 membres en France l’an dernier, notre mouvement est dynamisé par un souffle neuf. Bravant les impératifs professionnels, les hommes sont de plus en plus nombreux dans les Équipes du Rosaire. Les enfants participent à des réunions de prière.
-    Colette Bogenez : à Caluire, nous n’étions que 3 membres en octobre 2004. Aujourd’hui, notre mouvement compte deux Équipes de 10 membres chacune, avec deux responsables par Équipe : celle de St Côme / St Damien animée par Marie-Claire Verdier et Paulette Avanzini ; celle de St Romain, animée par Ghislaine Boileau et Raymonde Guy. De plus, une Équipe va démarrer à Vassieux, avec Maude Riquin et Françoise Gratadour que nous sommes heureux d’avoir avec nous aujourd’hui.



La réunion terminée, Nicole Saby et Colette Bogenez m’accordent encore de précieuses minutes.
-    Guy Delécraz : pouvez-vous définir la motivation d’une personne qui souhaite entrer dans une Équipe ?
-    Colette Bogenez : découvrir le Visage du Christ par Marie. Chercher une espérance de foi.
-    Nicole Saby : la personne qui, « pour voir », fait la démarche de participer à une réunion est impressionnée par la fraternité, la sérénité de cette rencontre.
-    Guy Delécraz : votre foi a-t-elle changé depuis que vous appartenez à une « Équipe du Rosaire » ?
-    Colette Bogenez : j’ai quitté le « tapis roulant » pour une foi qui se construit « un pas devant l’autre ». Je suis poussée à avancer dans l’Amour de la Sainte Vierge.
-    Nicole Saby : la qualité de la prière au quotidien engendre la fécondité dans l’action.
-    Guy Delécraz : vos relations avec les autres ont donc aussi changé ?
-    Colette Bogenez : on reçoit tour à tour chez soi. Il est ainsi facile de s’adapter à l’autre. Chacun peut être en situation de responsabilité. On vit en équipe. On intériorise sa foi et on la réalise.

Après ces deux temps d’harmonieux échanges avec des Équipes totalement impliquées dans les différents services de nos paroisses, une conclusion s’impose : la prière et la méditation en « Équipe du Rosaire » conduisent à « la joie » par quelque chose qui vous dépasse et donne à votre vie une composante missionnaire.
Guy Delécraz