A+ A A-

Rencontre avec les chrétiens d'Orient...

Rencontre avec les chrétiens d'Orient...

Nous sommes une poignée, ce vendredi 30 novembre au soir, dans l'attente joyeuse d'accueillir les jeunes membres de la famille Toma, chrétiens chaldéens, réfugiés, originaires de Karakosh près de Mossoul en Irak, et que notre communauté a soutenus dès 2014 pour l'apprentissage intensif du français.

Ils arrivent accompagnés par le Père Christian Delorme : Khaled et son épouse Salat irakienne (ils se sont mariés en France), Nibras frère de Khaled et Maryam leur jeune sœur avec son mari Sarmad et leur fils Lucas (1 an !) arrivés tout récemment en France en provenance de Jordanie. Tous sont actuellement installés à Vaulx en Velin où se trouve la plus importante communauté chrétienne chaldéenne originaire d'Irak de notre région.

 Ils viennent nous témoigner leur reconnaissance et amitié, et nous la percevons d'emblée, par-delà leur sourire radieux, leur volonté de nous manifester leur gratitude. Et dès les présentations, quelle n'est pas notre surprise d'entendre Khaled (médecin) et Nibras (ingénieur génie civil) s'exprimer en français avec autant de facilité, nous remerciant du soutien que nous leur avons apporté et qui leur a permis de s'intégrer si rapidement dans notre société.

 

Mais aussitôt ils nous décrivent la situation dramatique vécue dans la région de Karakosh durant la guerre, puis sous les menaces de Daech, jusqu'au jour où, prévenus quelques heures à peine avant une attaque, il a fallu partir précipitamment, parents et enfants en voiture, pour trouver refuge à Erbil, où ils ont appris que leur localité a été entièrement détruite. Après une période de repli à Erbil, ce fut le premier exode vers la Turquie d'où ils ont pu regagner de nouveau Erbil le temps nécessaire pour obtenir l'autorisation de s'envoler vers la France et d'y demeurer avec le statut de réfugiés. Arrivés à Vaulx-en-Velin, totalement démunis, les débuts furent très difficiles. Mais la paix retrouvée, et l'environnement de la communauté chrétienne chaldéenne aidant, ont facilité le nouvel enracinement malgré le dénuement.

Nombreuses et très diverses furent ensuite les questions que nous avons posées à nos invités, témoins de la tragédie que continuent de vivre les chrétiens d'Orient. Et si plusieurs réfugiés irakiens installés en France, principalement les plus âgés, retournent progressivement dans leur pays pour tenter de reconstruire ce qu'ils ont perdu, ce n'est pas le cas des jeunes que nous rencontrons ce soir. Ils souhaitent pouvoir s'établir durablement en France.

Puisque notre solidarité a permis à Khaled et à Nibras de pouvoir bien s'intégrer professionnellement, base essentielle pour la suite, nous sommes dans l'espoir que le soutien financier que nous venons d'engager à Noël permettra également à leur sœur Maryam, ainsi qu'à son mari Sarmad, de prendre le même chemin que leurs aînés.

Avant de conclure cette rencontre fraternelle, à la demande du Père Christian Delorme nous prions en commun Notre Père récité d'abord en araméen par les jeunes chrétiens chaldéens, puis ensemble en français. Un moment fort avant de nous quitter, mais pas sans boire le verre de l'amitié et poursuivre encore les échanges, plus directs entre les uns et les autres, tous heureux de prévoir une nouvelle rencontre dans quelque temps.

Merci pour votre générosité !

Nous vous remercions pour votre réponse à l'appel lancé en faveur des chrétiens d'Orient. La quête de Noël a permis de collecter la somme de 1 500 €. Elle contribuera aux frais d'enseignement du français à l'Université Catholique de Lyon, pour le jeune couple de réfugiés irakiens, Maryam et son mari Sarmad, respectivement sœur et beau-frère de Khaled et Nibras Toma.