A+ A A-

Fouad Lakiss se marie le 12 octobre !

 

Fouad se marie le 12 octobre !

Organisation d'une « Brocante » le samedi 5 octobre,

pour l'aider à financer l'évènement !

 

Fouad Lakiss, demandeur d'asile guinéen de 25 ans, a été accueilli au presbytère de Saint-Romain le 27 juin 2018, il y a donc déjà plus d'une année.

Il était entré en France quelques semaines plus tôt, sortant de plusieurs mois passés dans un centre de regroupement de migrants en Sardaigne. Auparavant, ayant été amené à quitter son pays fin octobre 2015 à la suite de l'assassinat de sa maman, il avait connu la traversée en camion du Sahara entre le Mali et l'Algérie, la vie de travailleur sans papier en Algérie puis en Libye, la captivité et les tortures en Libye, la traversée périlleuse de la Méditerranée sur un zodiaque contenant plus de cent trente passagers... Le souvenir de toutes les horreurs vécues et vues, bien entendu, continue de le hanter.

Beaucoup parmi les paroissiens de Cuire ont été amenés, ces derniers mois, à faire la connaissance de Fouad et ont apprécié sa délicatesse, son ouverture d'esprit, son intelligence. C'est à la faveur de sa présence au presbytère que nous avons été conduits à nous lancer dans une action de solidarité « au long cours » avec les habitants d'un squat à Villeurbanne, le squat appelé « Amphi Z » dans l'ancien centre de formation des pompiers de Cusset (squat qui va devoir être évacué en ce début septembre), et que nous avons créé l'association VDNM (Vivre Dignement dans Notre Métropole). Fouad, en effet, avait vécu quelques semaines dans ce squat, et c'est par son intermédiaire que nous sommes entrés en relation avec les habitants de celui-ci, plus particulièrement les animateurs du lieu avec lesquels des liens d'amitié forts ont été tissés.

Quand Fouad est arrivé à Lyon, à la gare de Perrache, le soir du 25 avril 2018, démuni de tout, le ventre vide, ne connaissant personne, une femme du quartier lui a parlé et lui a offert à manger. Cette première rencontre a été suivie de plusieurs autres. Il en est né progressivement une relation amoureuse. Et c'est ainsi que Fouad et Hassiba ont décidé de se marier.

Le mariage aura lieu samedi 12 octobre 2019 en la Mairie de Lyon 2ème. Les paroissiens sont, bien entendu, conviés à cette cérémonie civile.

Comme tous les demandeurs d'asile, n'ayant pas le droit de travailler le temps de l'instruction de son dossier, Fouad est évidemment désargenté. Dès lors, il lui faut trouver des aides financières pour qu'il puisse célébrer un peu dignement cet événement avec quelques personnes. Nous sommes actuellement avec lui à la recherche d'une salle, d'un traiteur pour 40-50 personnes...

Parmi les membres de notre ensemble paroissial, plusieurs auront certainement à cœur de l'aider. Le Père Christian Delorme propose une Brocante, qui se tiendra samedi 5 octobre dans les salles paroissiales de la rue Guyot. Cette journée donnera lieu, aussi, à un repas partagé dans les mêmes locaux, qui permettra à chacun de féliciter Fouad et Hassiba.

Christian Delorme

 

L'avenir incertain de nos amis de « L'Amphi Z »

Dans les premiers jours de septembre, le squat dénommé « L'Amphi Z » de l'ancien centre de formation des pompiers de Cusset, à Villeurbanne, devra être évacué par ses habitants, en raison du démarrage des travaux de construction d'un collège au même lieu. Que vont, dès lors, devenir les habitants de ce squat, auxquels notre association Vivre Dignement dans notre Métropole (VDM) apporte depuis quelques mois son soutien ?

Les résidents de ce lieu se préparent depuis plusieurs semaines à cette évacuation. Certains parmi eux ont trouvé des solutions, notamment le logement chez des personnes accueillantes. D'autres se sont mis en recherche de nouveaux bâtiments à squatter.

Durant l'été, notre association VDM a continué de recueillir des denrées alimentaires pour ces jeunes gens et – parfois – familles en grande difficulté. Nous avons, aussi, pris divers contacts avec les autorités en vue d'une recherche de solutions. Les animateurs du squat, avec lesquels des liens d'amitié forts se sont développés, savent qu'ils peuvent toujours compter sur notre assistance amicale. Quelle que soit la future destination des habitants de « L'Amphi Z », nous continuerons à offrir à ceux-ci notre soutien humanitaire et fraternel et nous vous tiendrons au courant.