A+ A A-

Edito d' Octobre 2018

Oh, when the saints go marching in…

Éditorial à destination des saints qui sont à Cuire

Tout le monde – ou presque ! – connait la chanson «  When the saints go marching in » (« Quand les saints vont être en marche ») composée comme un Negro spiritual en 1896 par Katharine Purvis (paroles) et James Milton Black (musique). Jouée plus souvent de nos jours par des groupes de jazz, il n'est pas rare de l'entendre à la fin d'une cérémonie de mariage. Or cette œuvre pourrait être une sorte « d'hymne des chrétiens » ; nous pourrions l'entonner à tue-tête tous les dimanches, et surtout le jour de la fête de la Toussaint, car elle dit bien de manière répétitive et joyeuse ce à quoi tout baptisé devrait aspirer de tout son cœur : « Oh ! quand les saints vont être en marche, je veux être dans ce nombre ! ».

 

Arrive-t-il au pape François de fredonner cette chanson ? Ce n'est pas impossible mais nous n'en savons rien. En revanche, ce dont nous pouvons être certains, c'est qu'il est, lui, dans le groupe de ces « saints » en marche vers le Royaume de Dieu... et qu'il veut nous entrainer avec lui dans cette dynamique. La récente exhortation apostolique qu'il a publiée, le 19 mars dernier, à l'intention de tous les baptisés, « Gaudate et Exsultate », est entièrement centrée sur cette préoccupation : convaincre les chrétiens qu'ils ont tous vocation à la sainteté, c'est-à-dire à la proximité avec Dieu, et que nous sommes appelés à nous entraider pour cela afin de donner au monde le beau témoignage que le Christ attend de nous.

Dans notre communauté paroissiale, nous avons commencé à travailler cette exhortation, et elle va nous accompagner toutes ces prochaines semaines jusqu'à la populaire fête de la Toussaint, la fête « de tous les saints »... la fête des « tous saints » ! Car si l'Église nous donne régulièrement en exemple des personnages de dimension souvent exceptionnelle tels saint Vincent de Paul (sur les traces duquel nous sommes partis récemment en sortie paroissiale à Châtillon-sur-Chalaronne) ou la « petite » Thérèse de l'Enfant Jésus si chère au cœur de beaucoup d'entre nous, elle nous enseigne également qu'il y a une sainteté de la proximité, celle de nombreuses personnes de notre entourage qui font leur devoir avec cœur, générosité, amour : une mère de famille, une religieuse ou un prêtre, un chef d'entreprise ou un syndicaliste etc... Ainsi, dans sa dernière exhortation apostolique, le pape François évoque sa grand-mère Rosa, et on ne s'étonne pas qu'il ait tenu à canoniser les parents de Sainte Thérèse de l'Enfant Jésus, Zélie et Louis Martin.

Pour mieux prendre conscience de cet appel à la sainteté – ou à l'amitié avec Dieu –, nous vous proposons, au cœur du présent bulletin « En Marche », un document de quatre pages qui contient des éléments de réflexion, trois « petits exercices » à faire, seul ou avec d'autres, et deux belles prières. Mais, bien entendu, rien ne vaut la lecture de l'exhortation « Gaudete et Exsultate » ! Bonne marche !

Christian Delorme

PS : Du 1er au 10 octobre je serai dans l'Ouest algérien, où je vais accompagner un groupe de vingt personnes, notamment sur les pas de Monseigneur Pierre Claverie, évêque martyr assassiné en 1996, qui sera prochainement béatifié avec dix-huit autres chrétiens martyrs (dont les moines de Tibhirine), à Oran, le 8 décembre prochain. Je ferai également partie de la délégation officielle de l'Église de Lyon pour la béatification, le jour de la fête de l'Immaculée Conception.