A+ A A-

Rencontres

Être hospitalier (ère) à Lourdes

Depuis plusieurs années, je faisais le pèlerinage à Lourdes en famille, puis j’ai voulu me rendre utile.

Le jour était donc venu de m'engager auprès de mes frères souffrants. Cette année-là, je ne l'oublierai jamais. J’ai vécu autrement ce  pèlerinage,  en découvrant la souffrance de près. Et j’ai compris que la maladie ou le handicap, aussi cruels soient-ils, pouvaient faire grandir.

Être hospitalier (ère), c'est se donner entièrement au service de l’autre en s'oubliant soi-même avec le sourire : c'est savoir écouter, réconforter sans s'apitoyer, et ouvrir tout son être, pendant cette semaine rude, moralement et physiquement, mais combien enrichissante pour chacun, malades et accompagnants.

L’hospitalier (ère) travaille bénévolement, paie son voyage et son hébergement : il vient avec ses propres motivations, ses qualités et ses défauts. Il est dans un esprit de fraternité et d'amour, au service de l'autre. Chaque bénévole a la place qui lui convient et donne le meilleur de lui-même. Il n'y a pas de tâche déshonorante, chaque travail se fait dans l'esprit de l'hospitalité, c'est-à-dire d'une grande famille soudée, qui s'agrandit chaque année.

2008 est l'année jubilaire qui fête le 150ième anniversaire des apparitions de Marie à Bernadette. Nous aurons une cinquantaine de première année . Ils étaient quarante en 2007. C’est très encourageant.

Vous qui avez du temps à donner, venez nous rejoindre, il y a une place pour chacun de vous, selon vos capacités et vos possibilités. Vous serez, sûrement ravis de faire partie de cette grande famille.

Lourdes ne s'explique pas, il se vit.

G. Brosselard

 

IL y a un temps pour chaque chose sous le Ciel

michel_naffah
L’Ecclésiaste dans son livre au chapitre 3 de la Bible, nous rappelle qu’il y a un moment et un temps pour chaque chose sous le ciel…un temps pour enfanter, et un temps pour mourir…un temps pour pleurer, et un temps pour rire…un temps pour se taire et un temps pour parler…un temps pour l’arrivée, et un temps pour le départ…
Etant arrivé au terme de ma nomination, curé pour l’ensemble paroissial St. Romain, St. Come et St. Damien, qui est de six ans, et qui se termine fin juillet 2010, je vous annonce mon départ de Caluire et Cuire, pour être à nouveau au service de l'Eglise de notre Seigneur qui est au Liban.
Début septembre, vous serez appelés à accueillir dans la louange, la prière, et la joie, votre nouveau pasteur, Pierre Willermoz, nommé par notre cardinal, afin de poursuivre  avec lui la mission du Seigneur Jésus :
Annoncer la Bonne Nouvelle du salut, et préparer le règne de Dieu.
Sur les chemins de la vie, nous continuons de prier les uns pour les autres, pour les vocations, pour notre Eglise... et pour le monde.
Père Michel Naffah
Cliquer pour démarrer le diaporama : Remise de la médaille de la ville de Caluire et Cuire par le député maire de Caluire, Philippe COCHET.

Rencontre proposée par le Service de la Coopération Missionnaire

Au sein de l’Année Saint Paul et de la Semaine missionnaire mondiale, le service de la Coopération missionnaire du diocèse propose aux prêtres, paroisses, communautés religieuses et instituts missionnaires de se retrouver pour marcher ensemble, le dimanche 12 octobre 2008.

La rencontre prévue débutera à 16h à l’Amphithéâtre des Trois Gaules, lieu des martyrs des premiers chrétiens.

Après un temps de prière et d’échange, départ vers l’église Saint-Paul à Lyon 5e, où sera célébrée l’Eucharistie.